Accueil » islam » Les dernières paroles de Muhammad

Les dernières paroles de Muhammad

Commençant avec un message plutôt pacifique (il a tout de même promis l’égorgement à ses opposants quand il était encore à la Mecque), Muhammad a évolué en véritable chef de guerre après son émigration à Médine et le soutien obtenu de la part de deux tribus arabes : les Aws et les Khazraj. Cette évolution du message islamique est visible lorsque l’on lit le Coran dans l’ordre chronologique de la « révélation » ainsi que dans le concept de Jihad.

Alors mourant, du fait d’un empoisonnement ou d’une fièvre, plus vraisemblablement, Muhammad trouvait encore la force d’émettre quelques recommandations (1) à sa oumma, sa communauté musulmane. Il passera sa dernière semaine au domicile de sa jeune épouse Aicha. Voyons à présent quelques-unes de ses dernières paroles et recommandations.

Cinq jours avant son décès, il se leva, difficilement, la tête entourée d’un bandeau, et se dirigea vers la mosquée rejoindre ses fidèles. Là, il tint un discours dans lequel il dit :

« Qu’Allah maudisse [ou combatte, selon d’autres versions] les Juifs et les Chrétiens; ils ont adopté comme mosquées les tombes de leurs prophètes« . Il leur demanda de ne pas faire de même avec sa propre tombe.

Quatre jours avant son décès, il fit trois recommandations dont deux ont été retenues par le rapporteur. Ces deux recommandations sont :

  • Expulser les Juifs, les Chrétiens et les polythéistes de la péninsule arabique;
  • Traiter les délégations comme à l’accoutumée.

La première recommandation est exprimée en ces termes par Muhammad : « Deux religions ne doivent pas coexister dans la péninsule arabique » (2)

Après ce soir-là, il ne dirigea plus aucune prière. La douleur était trop forte. C’était Abu Bakr qui dirigeait les prières.

Le jour de son décès, il dit à Aicha qu’il se meurt à cause du mets (empoisonné) qu’il avait consommé à Khaybar.

Ce dernier jour, il demanda de nouveau à Allah de maudire les Juifs et les Chrétiens et recommanda aux siens de ne pas confiner sa religion à la seule Arabie.

Après avoir demandé à Allah de lui pardonner et d’être clément à son égard, il mourra, alors âgé de 63 ans. Il laissa veuve Aicha, 18 ans, lui interdisant de se remarier.

Ses successeurs mirent alors en pratique ses dernières recommandations. Omar, deuxième calife, tenta d’expulser les derniers Juifs du Hedjaz et les Chrétiens de Nadjran en 640. Mais quelques communautés juives et chrétiennes subsistèrent tout de même en Arabie (3). Et les troupes musulmanes se mirent à sortir de la péninsule arabique et à conquérir les autres régions du Moyen-Orient d’abord et ensuite au-delà.


1. Safiyyu ar-Rahman Al-Mubarakfuri, Le nectar cacheté. La Biographie du Prophète, pp. 630-635.
2. Y. Courbage et P. Fargues, Chrétiens et Juifs dans l’islam arabe et turc, Paris, Editions Payot & Rivages, 2005, p. 25.
3. Idem.

Publicités

Un commentaire

  1. Hilario Yao dit :

    il maudire les chretiens comme ses bien ,Mais JESUS dit benises ceux qui vous maudises ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :