Accueil » islam » L’hostilité masquée sous forme de plaintes

L’hostilité masquée sous forme de plaintes

Dans leurs déclarations destinées à des publics européens ou américains, les islamistes prétendent que le terrorisme qu’ils exercent contre l’Occident n’est que la réponse à des décennies d’oppression occidentale et israélienne. Mais, dans les écrits destinés à leurs coreligionnaires musulmans, ces actions sont présentées non comme une réaction à des provocations militaires ou politiques mais comme le produit d’une obligation religieuse.

Par exemple, en s’adressant à des publics occidentaux, Oussama Ben Laden présente des listes de plaintes comme motifs de sa guerre contre l’Occident – de l’oppression des Palestiniens à l’exploitation des femmes par l’Occident et même le refus américain de signer le protocole de Kyoto sur l’environnement – toutes choses compréhensibles du point de vue occidental. En revanche, il ne justifie jamais les attaques d’Al Qaida sur des cibles occidentales par le simple motif que les pays non musulmans sont des entités infidèles qui doivent être soumises. Effectivement, il commence souvent son message à l’Ouest en disant : « La justice commande la réciprocité » ou « Paix à ceux qui suivent la voie d’Allah » [43] – alors qu’il veut dire quelque chose de totalement différent que ce que ses auditeurs occidentaux entendent dans des mots comme « paix », « justice » ou « voie ».

C’est quand Ben Laden parle aux musulmans que la vérité se fait jour. Quand un groupe de musulmans de premier plan a écrit une lettre ouverte au peuple américain peu après les frappes du 11 septembre, expliquant que l’islam cherche à coexister pacifiquement  [44], Ben Laden a écrit pour les fustiger :

Quant à la relation entre musulmans et infidèles, elle est résumée par la parole du Très-Haut : « Nous [les musulmans] vous [les non-musulmans] renions. Entre vous et nous, l’inimitié et la haine sont à jamais déclarées,  jusqu’à ce que vous croyiez en Allah, seul » [Coran 60:4]. Il y a donc une inimitié, dont témoigne une hostilité viscérale farouche, et telle hostilité, c’est-à-dire cette guerre, ne cessera que si l’infidèle se soumet à l’autorité de l’islam, ou s’il est interdit de verser son sang [c’est à dire s’il est un dhimmi, ou minorité protégée], ou si les musulmans sont à ce moment-là faibles et incapables. Mais si la haine viscérale s’éteint à un moment quelconque, c’est une grande apostasie ! … Tels sont donc la base et le fondement de la relation entre l’infidèle et le musulman. Combat, animosité et haine, du musulman envers l’infidèle, sont les fondements de notre religion. Et nous considérons que c’est faire preuve de justice et de bonté envers eux [45].

Les quatre écoles de jurisprudence du courant principal de l’islam apportent leur soutien à cette vision du monde hostile en parlant de l’infidèle en des termes similaires. Les discours de Ben Laden à l’Occident avec ses mots de justice et de paix sont des exemples manifestes de taqiyya. Non seulement il est engagé dans un djihad physique, mais aussi dans une guerre de propagande, c’est à dire une guerre de mensonge. S’il parvient à convaincre l’Occident qu’il est entièrement responsable du conflit actuel, il engrange de la sympathie pour sa cause. En même temps, il sait que si les Américains venaient à comprendre que rien, sauf leur soumission, ne pourra jamais apporter la paix, sa campagne de propagande serait vite compromise. D’où la nécessité constante de se dissimuler et de citer des plaintes car, comme l’a dit le prophète de Ben Laden, « la guerre est le mensonge ».

Source: Raymond Ibrahim : Comment la taqiyya modifie pour l’islam les règles de la guerre. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :