Accueil » 2015 » octobre

Monthly Archives: octobre 2015

Poème du frère Rachid pour les chrétiens d’Orient expulsés par l’état islamique

Nous avons traduit un poème de Frère Rachid écrit à l’intention des chrétiens de Mossoul. Les chrétiens de cette ville située au nord de l’Irak en ont été chassés après avoir refusé de se convertir à l’islam ou de payer la « jizya » en état d’humiliation, comme l’exige le Coran.
Ecoutez le poème en cliquant ici 


Noun. Ils ont écrit sur ma porte la lettre noun
Ils ont écrit que j’étais un maudit nazaréen
Ils ont pris mes biens et ont brisé mon cœur,
Ils m’ont expulsé de la terre de mes ancêtres
Pitié, ô Seigneur de ce monde
Noun. Ils m’ont donné le choix entre l’islam et l’épée aiguisée
Et la jizya à payer en état d’humiliation
Ils n’ont épargné ni mes parents, ni mes enfants
Ni un petit enfant qui crie et appelle
J’ai séché mes larmes et je suis parti là où les autres sont partis (suite…)

Qu’en serait-il si quelqu’un d’autre l’avait fait ? (vidéo)

Nous avons traduit une vidéo de Frère Rachid, intitulé « Qu’en serait-il si quelqu’un d’autre l’avait fait? ». Pour regarder la vidéo avec les sous-titres, cliquez ici.


Frère Rachid : Si un chef d’Etat interceptait le navire marchand appartenant à un autre Etat, pour s’approprier ses biens, il aurait été qualifié de pirate. Pourtant, Muhammad a intercepté le convoi  commercial de la tribu Quraysh et il a qualifié cette opération de conquête. Malgré cela, ils ont dit : « c’est le messager d’Allah ».

Si un chef d’Etat confisquait le cinquième des recettes de cet Etat pour lui-même, il aurait été dit qu’il vole de l’argent public. Pourtant, Muhammad prenait un cinquième du butin et l’appelait : « le cinquième pour Allah et son Messager ». Malgré cela, ils ont dit : « c’est le messager d’Allah ».

Si un chef d’Etat choisissait la plus belle fille du pays qu’il a conquis pour coucher avec elle, il aurait été dit qu’il est lubrique. PourtantMuhammad a pris les plus belles filles de tribus juives qu’il a envahies, comme Safiya Bint Huyayy, Rayhanna et il les a considérées comme butin de guerre. Malgré cela, ils ont dit : « c’est le messager d’Allah ». (suite…)

La crise des migrants en Europe est l’affrontement entre l’histoire musulmane et les fantaisies occidentales

Un article de Raymond Ibrahim, traduit par @Serclase  


L’Europe progressiste a effacé ou réécrit sa propre histoire. Aujourd’hui, elle est incapable de reconnaître son invasion par des populations qui, elles, ne pensent que par l’histoire. 

Le monde tel que le conçoivent les nations islamiques se démarque fortement de la vision qu’en a l’Occident. Alors que les musulmans scrutent le monde par le biais de l’histoire, les Occidentaux ont choisi de la bazarder ou de la réinventer pour appuyer ses idéologies du jour.

Le gouffre séparant les pensées musulmanes et occidentales est évident partout. Quand l’État Islamique a déclaré qu’il « prendra Rome et brisera ses croix », peu d’observateurs occidentaux se sont rendu compte qu’il s’agissait mot pour mot des buts avoués du fondateur de l’islam et de ses compagnons ainsi qu’on les retrouve dans les textes musulmans. Des mots et des buts de surcroît définis par un millénaire de djihad contre l’Europe.

Plus récemment, l’État Islamique a dévoilé une carte des zones où il projette de s’étendre dans les cinq années à venir. Y figurent non seulement des régions moyen-orientales et asiatiques mais aussi ces terres chrétiennes : le Portugal, l’Espagne, la Hongrie, la République Tchèque, la Slovaquie, la Grèce, une partie de la Russie, l’Ukraine, la Roumanie, l’Arménie, la Géorgie, la Crête et Chypre.

L’explication est simple. Selon la loi islamique, une fois qu’un pays a été  conquis (ou « ouvert » si l’on traduit l’euphémisme arabe), ce pays devient « islamique » en perpétuité.  (suite…)

Daesh Intro : The Hindi Kouch.

« Les conquêtes mahométanes d’Inde sont probablement l’épisode le plus sanglant de notre Histoire. »

NONEPOPULUS

Le plus grand génocide jamais connu… supprimé de l’Histoire.

A partir du moment où les musulmans arrivèrent, vers 632, l’histoire de l’Inde devint une longue et monotone série de meurtres, de massacres, de spoliations, et de destructions. C’est, à son habitude, l’argument de la guerre sainte, le jihad, intrinsèque à leur foi, de leur unique Allah, que les barbares ont détruit des civilisations et éliminer des races toutes entières.⁰

Le génocide qu’on subit les hindous aux mains des armées arabes, turques, moghols et afghanes pendant plus de 800 ans n’est toujours pas reconnu dans le monde. Les plus grands massacres eurent lieu lors des raids de Mahmoud Ghaznî (m. 1030) ; les conquêtes du Nord de l’Inde par Mohammed Ghori (m. 1206) et sous le sultanat de Delhi (1206-1526). Le monde semble ignorer ou être indifférent de toutes ses vies perdues. Selon l’historien Kishori Saran Lal, la population indienne aurait diminué de…

View original post 3 400 mots de plus