Accueil » Traduction

Category Archives: Traduction

Frère Rachid – Le Coran honore-t-il la femme?

Nous venons de traduire une nouvelle vidéo du Frère Rachid quant à la place du nom des femmes dans le Coran, et plus généralement, quant à la place des femmes dans l’islam.



Frère Rachid
: Pourquoi le Coran ne mentionne aucun nom de femme ? Il n’existe aucun nom de femme mentionné dans le Coran sauf un. D’aucuns diront que c’est « Myriam » (Marie). Une sourate porte le nom de Myriam. Mais Myriam était très connue à l’époque, elle était l’exception ? Le Coran l’a mentionnée exceptionnellement car c’était une personne sacrée chez les chrétiens. Le christianisme était la religion dominante au Moyen Orient à cette époque. Mais qu’en est-il des autres femmes?

Quand le Coran cite la femme de Loth (Coran, 66:10), il dit simplement « femme de Loth ». Mais il ne mentionne jamais son nom. La même chose concernant la femme de Pharaon (Coran, 66:11). Idem pour la femme de Al-Aziz (Coran, 12:30) et la femme de Noé (Coran 66:10).

Elles sont toujours mentionnées par un nom masculin et non par leurs propres noms. Et c’est toujours le cas aujourd’hui dans le monde arabe. Le nom de la femme est un quasi-interdit chez beaucoup. Encore de nos jours on dit: Oum (la mère de) Ahmad, Oum Mouhammed, Oum Ali et on ne prononce pas son nom, pourquoi ?

Car mentionner son nom et non celui d’un homme est une honte. Même que l’homme quand il parle de sa femme, il dit Hourma (l’espace interdit), en Egypte Al-Gama’a (le groupe) ou au Maroc Moualin-Al-Dar (les gens de la maison). Et chez certains cheikhs Ahli (ma famille) ou Ahlou-Bayti au pluriel pour ne pas citer le nom de la femme. Pourquoi ? Car la femme est méprisée dans l’environnement où est né le Coran. Elle est inférieure à l’homme. Et le Coran est le fruit de cet environnement.

Il n’a pas mentionné le nom de la femme car elle ne mérite pas d’être mentionnée dans un livre « saint ». Allah est trop sacré pour qu’il prononce le nom d’une femme.

Alors il la mentionne par un suffixe masculin. Par exemple « les femmes du Prophète ». Ou bien il mentionne Zayd mais ne mentionne pas Zaynab. Il dit « Garde pour toi ton épouse » (Coran, 33:37). Ou « Puis quand Zayd eût cessé toute relation avec elle, nous te la fîmes épouser ». Elle ! Elle qui ? quel est son nom ? Elle ! c’est juste un pronom personnel. Elle ne mérite pas d’être mentionnée mais on mentionne un nom masculin à la place, Zayd.  Alors que l’histoire toute entière tourne autour d’elle. (suite…)

Frère Ismaël – la torture par le feu dans l’islam

Nous venons de traduire une nouvelle vidéo (cliquez) du Frère Ismaël, un ex converti à l’islam.


Frère Ismaël: Bonjour! L’islam interdit-il la torture par le feu? Nous savons tous que les combattants de l’Etat islamique ont brûlé vivant un pilote musulman jordanien; et à une autre occasion, ils ont brûlé vif un groupe de musulmans chiites. Le chef de l’État islamique Abu Bakr al-Baghdadi connaît l’islam parce qu’il a un doctorat en études islamiques. Si l’islam interdit de brûler les gens, pourquoi ses soldats le font-ils?

Eh bien, le Coran leur a fourni une justification pour cette action. Voyez-vous, dans leur raisonnement le pilote a mené des missions de bombardement contre l’Etat islamique. En le brulant vif, ils lui ont donc donné une punition équivalente aux bombardements puisque le Coran chapitre 16 verset 126 dit: « Et si vous punissez, infligez une punition égale au tort qu’il vous a fait. »

Dans ma dernière vidéo intitulée « prier à la mosquée », j’ai fait référence à une source islamique qui disait que Muhammad brûlait ou avait l’intention de brûler les Musulmans qui ne priaient pas en congrégation à la mosquée. Et comme nous l’avons constaté dernièrement aux infos, cette affirmation de Muhammad a eu une mauvaise influence sur des Musulmans.

Certains Musulmans ont répondu à ma vidéo en affirmant que Muhammad ne voulait pas littéralement brûler ces gens, mais qu’il utilisait seulement une hyperbole. Pour vérifier cette affirmation, nous avons besoin de découvrir si Muhammad a réellement brulé des gens. Y a-t-il vraiment un lien entre Muhammad et l’État islamique en ce qui concerne cette pratique barbare ? Voyons ce que disent les sources islamiques. Alors, si vous êtes Musulman, vous allez probablement penser que je citerais des extraits de la Sirat Rassul Allah, une des premières biographies de Muhammad, nous informant, à la page 515, que Muhammad a torturé un juif nommé Kinana en le brûlant.

Non, je vais me référer à un autre récit, qui raconte un acte de Muhammad particulièrement cruel et brutal, qui est la torture et le meurtre de huit hommes.

Dans Sahih al-Bukhari vol. 4 hadith n°3018, nous lisons:

Un groupe de huit hommes de la tribu d’Ukl est venu au Prophète et ils ont trouvé le climat de Médine inapproprié pour eux. Alors, ils dirent: « O Apôtre d’Allah, donnez-nous du lait ». L’apôtre d’Allah a dit: « Je vous recommande de vous joindre au troupeau de chameaux. » Alors ils allèrent boire l’urine et le lait des chameaux jusqu’à ce qu’ils deviennent sains et gras. Puis ils tuèrent le berger et chassèrent les chameaux, et ils devinrent des infidèles après avoir embrassé l’islam.  Quand le Prophète fut informé, il envoya quelques hommes à leur poursuite, et avant que le soleil ne se lève, ils furent arrêtés et amenés, et il ordonna que leurs mains et leurs pieds soient coupés. Puis il a ordonné d’apporter des clous qui ont été chauffés pour les passer sur leurs yeux. Puis ils ont été laissés dans al-Harra (c.-à-dire une terre rocheuse à Médine). Ils ont demandé de l’eau, et personne ne leur a fourni d’eau jusqu’à ce qu’ils soient morts.

Après avoir lu ce récit, je demande aux musulmans s’ils y voient une hyperbole. Non, car vous avez vu que Muhammad a littéralement brûlé les yeux de ces hommes avec des clous brûlants. Muhammad aurait pu choisir d’exiler ces hommes plutôt que de les torturer, car le Coran, chapitre 5 verset 33, dit que pour punir un criminel, l’exiler est une option possible. Mais Muhammad a choisi le plus brutal des châtiments possibles: la torture et le feu.

Nous le voyons ici, les Musulmans sont forcés d’admettre que Muhammad a réellement brûlé des gens. Alors, comment peuvent-ils prétendre qu’il est interdit de brûler des gens en Islam ? Eh bien, apparemment, Muhammad aurait par la suite changé d’avis et interdit cette pratique barbare. (suite…)

Frère Ismaël – Prier à la mosquée?

Nous venons de traduire une troisième vidéo du Frère Ismaël, cet ancien converti à l’islam, religion dans laquelle il a passé quelque seize années et dont il était un apologiste. Aujourd’hui, il fait l’inverse en critiquant son ancienne foi. Revoir vidéo 1 et vidéo 2.


Frère Ismaël: Bonjour! Si vous êtes musulman, pensez-vous que Muhammad vous aimerait si vous le connaissiez ou si vous l’aviez rencontré personnellement?

L’islam vous enseigne de faire au moins 5 prières quotidiennes obligatoires mais à quelle fréquence priez-vous en « jamaa » ou en congrégation à la mosquée?

En fait, aux Etats-Unis, les statistiques montrent que moins de 50% de tous les musulmans se rendent à la mosquée au moins une fois par semaine. Dans d’autres pays, nous observons souvent que la majorité des musulmans ne va jamais à la mosquée.

Alors je vous le demande: que ferait Muhammad à la majorité d’entre vous, musulmans, qui ne faites pas toutes vos prières obligatoires en congrégation dans la mosquée?

Pour la réponse, tournons-nous vers les sources islamiques. Nous pouvons lire dans Sahih Bukhari vol. 1 hadith 657:

Le prophète a dit: « Pour les hypocrites, il n’y a pas de prières plus pénibles que celle du fajr et celle du ‘ichâ’. S’ils savaient [le bien] qu’elles contiennent, ils y viendraient fut-ce en rampant… »

Le prophète a ajouté:

« J’ai failli donner l’ordre d’abord au muezzin de faire l’iqâma puis à un autre homme de présider la prière et prendre ensuite une torche enflammée pour brûler les maisons de ceux qui, après [l’appel], ne veulent pas se rendre [à la mosquée] pour faire la prière [en groupe]. »

Donc voici la réponse. (suite…)

Raymond Ibrahim – l’idéologie la plus dangereuse au monde

Nous venons de traduire une vidéo de Raymond Ibrahim répondant à la question quant à savoir quelle est l’idéologie la plus dangereuse au monde.


Raymond Ibrahim: Quelle est l’idéologie la plus dangereuse au monde? Dans la première partie du 20ème siècle, la réponse était le fascisme ; manifesté d’abord en Italie dans les années 1920, puis dans l’Allemagne nazie et dans le Japon impérial. Il a fallu une guerre mondiale et 50 millions de morts pour l’éradiquer.

Dans la seconde moitié du 20ème siècle, la réponse fut le communisme. Entre l’Union soviétique, la Chine de Mao et leurs états inféodés, au moins 100 millions de morts dans leur sillage. Aujourd’hui, la réponse est l’islamisme, une forme radicale et souvent violente de l’islam. Comme le fascisme et le communisme, l’islamisme est totalitaire dans sa nature: l’état contrôle tout.

A l’instar du fascisme et du communisme, l’islamisme est par nature expansionniste. Il cherche en permanence à s’agrandir, traverser les frontières et amener un maximum de fidèles sous son contrôle. Tout comme le fascisme et le communisme, beaucoup d’adhérents à l’islamisme sont préparés à tuer pour arriver à atteindre ses objectifs. (suite…)

Magdi Khalil: « L’état islamique représente-t-il l’islam ou les Musulmans? »

 

Nous venons de traduire un article de l’écrivain et analyste politique Magdi Khalil intitulé « l’Etat islamique représente-t-il l’islam ou les Musulmans? » publié sur le site brotherrachid.com



Magdi Khalil
: Depuis les événements du 11 septembre 2001, j’ai suivi les réactions des institutions et des organisations islamiques situées au Moyen-Orient et dans le monde occidental. Ces réactions n’ont pratiquement pas changé tout au long des dizaines d’incidents terroristes commis par des musulmans contre des cibles occidentales, depuis les événements du 11 septembre 2001 jusqu’aux attaques de Paris et la fusillade de San Bernardino en 2015.

Trois tendances dans les réactions qui ont suivi : la première s’appuyait sur la justification, par exemple: nous condamnons les attaques, mais le fait est que les Musulmans sont opprimés en Palestinee, puis ils le seront en Afghanistan, ensuite en Irak et enfin en Syrie. La deuxième réaction reposait sur le fait de rappeler au monde occidental qu’Al-Qaida ne représente pas l’islam, que Boko Haram ne représente pas l’islam, et que l’Etat islamique (EI) ne représente pas l’islam. La troisième réaction s’est manifestée sous forme d’avertissements contre toute attaque  sur des Musulmans ou sur des mosquées en Occident.

Rien de cela n’était surprenant car les organisations et institutions islamiques sont connues pour montrer peu d’intérêt pour la vérité puisqu’elles défendent leur foi aveuglément. Ce qui a été surprenant c’était la conviction du Président américain, Barack Obama, pour qui l’EI ne représentait pas l’islam.  Ceci veut dire que soit il ne connaît pas l’islam aussi bien qu’il ne le pense, soit il le connaît mais que son discours de vérité sélective a pour but de transmettre une image complètement positive et innocente de l’islam, d’une façon qui rappelle les réactions des pays et organisations islamiques. (suite…)

« Si nous ignorons la vérité, ces attentats continueront à se produire »

L’ancien musulman converti au christianisme Nabeel Qureshi avait produit une vidéo en réponse aux attentats de Paris. Nous l’avons traduite et postée sur Youtube. Voici son texte en français.


Nabeel Qureshi: Il y quelques nuits de cela, j’étais sur le point d’aller dormir lorsque j’ai regardé les infos sur twitter à propos de Paris. Et Paris brûlait, les gens étaient tués. J’ai dû me déconnecter. Cela m’a rappelé la peur que j’ai ressentie, alors que j’étais musulman, le 11 septembre 2001 lorsque les tours que j’ai aimées et visitées se sont effondrées au nom de ma religion.

Je comprends comment les musulmans de Paris doivent se sentir maintenant, parce que j’ai ressenti la même chose. Comment mon identité s’inscrit-elle dans tout ça?J’appartiens à cette nation mais ma religion est attaquée à présent. Qu’en est-il de ces hommes, représentent-ils ma foi ou non?

En 2001, lorsque tout mon univers a basculé par le 11 septembre, j’ai essayé de répondre prudemment à ces questions. Je voulais voir si ces hommes, si ces terroristes représentaient vraiment l’islam. (suite…)

Frère Ismaël – Safiya, la femme juive du Prophète

Après avoir traduit la première vidéo du frère Ismaël, nous venons de traduire la deuxième vidéo qui traite du « mariage » de Muhammad avec la Juive Safiya bint Houyay.


Frère Ismaël: Chers musulmans, s’il vous plait, comprenez qu’ici je n’attaque pas Muhammad ou les musulmans. Dans cette vidéo, je vais simplement citer des sources islamiques et puis soumettre quelques brèves questions afin que vous puissiez en faire une réflexion et par la suite répondre.

Dans ma vidéo précédente, intitulée « Pourquoi j’ai quitté l’Islam?« , j’ai donné un exemple des enseignements sexuels choquants et immoraux du Coran et de Muhammad. J’ai montré que les sources islamiques ont permis aux soldats musulmans de capturer des femmes non-musulmanes en temps de guerre. Ces femmes étaient déjà mariées et leurs maris non-musulmans étaient encore en vie. Les soldats musulmans désiraient avoir des rapports sexuels avec ces femmes. Alors le Coran et Muhammad ont permis à ces soldats de combler leurs désirs en forçant ces femmes, mariées, vulnérables et en captivité, à divorcer. Que fut le résultat final de tels divorces illégaux ? Et bien, les soldats musulmans reçurent le feu vert pour épouser ces femmes et avoir des rapports sexuels avec elles.

Maintenant que nous savons ce que Muhammad a enseigné et permis à ses soldats de faire aux femmes captives mariées, voyons ce qu’il a lui-même a fait à de telles femmes dans des situations similaires. Regardons les sources islamiques et parlons du mariage de Muhammad avec une femme captive juive qu’il avait acheté par le commerce d’esclaves. Elle s’appelait Safiya et elle était déjà mariée à un Juif nommé Kinana. Nous verrons que l’une des raisons pour lesquelles Muhammad épousa Safiya était qu’elle était extrêmement attirante sexuellement. De plus, certains textes racontent qu’elle était la fille d’un important chef tribal juif. (suite…)