Accueil » Posts tagged 'converti'

Tag Archives: converti

Non pas la paix mais l’épée !

Certains musulmans, pour justifier les nombreux passages appelant à la guerre dans le coran et la sunna, s’appuient sur le verset de Matthieu 10:34, dans lequel Jésus dit :

« Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée. »

Comme d’habitude, ils s’arrêtent là, heureux de voir le mot « épée » sortir de la bouche de Jésus, comme ils sont habitués avec Muhammad.

Le verset suivant dit :

« Car je suis venu mettre la division entre l’homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère; et l’homme aura pour ennemis les gens de sa maison. »

Ces passages sont aussi à compléter par les versets 51 et 52 de Luc 12. Jésus dit : « Pensez-vous que je sois venu apporter la paix sur la terre? Non, vous dis-je, mais la division. Car désormais cinq dans une maison seront divisés, trois contre deux, et deux contre trois. »

Par ces mots, Jésus annonçait à ses disciples que leur message créerait des divisons au sein même des familles. Des chrétiens seraient mis à mort par leurs propres parents, leurs frères etc.

C’est exactement ce qu’il se passe dans le monde musulman lorsqu’un membre de la famille quitte l’islam et se converti au christianisme. Le frère Rachid, apostat de l’islam et converti au christianisme en a fait l’expérience, mais heureusement pour lui, son père, pourtant imam, avait un cœur, contrairement à Muhammad et Allah.Quand mon père a découvert ma conversion

Publicités

Michel Dardenne : un pantin occidental au service de l’islam

Analyse de la vidéo de Michel Dardenne, Belge converti à l’islam. Source 

Erreur n°1 : des techniques d’usurpation

Costume-cravate, esthétique qui n’a rien d’islamique, nom français… On ne s’attend pas à un plaidoyer en faveur de l’islam, au contraire. Glanant quelques informations sur ce belge converti à l’islam, on tombe sur une vidéo dans laquelle il confie qu’il éprouvait un vide existentiel mais avait une vie confortable avant de se tourner vers l’islam. Rares sont les contenus le concernant sur Google, hormis sa diatribe « l’islam dévoilé ».

« Je parle sous la surveillance des connaisseurs de la religion »

Cette phrase, prononcée à deux reprises, n’est pas anodine. Depuis sa publication, cette vidéo n’a pas échappé à un forum d’ex-musulmans, qui soupçonne Michel Dardenne… de n’être qu’un pantin au service d’islamistes. L’intérêt de faire parler un « blanc » ? Il donne un nouveau visage à des thèses radicales. Le « blanc converti » apporte une caution nouvelle à des thèses qui seraient certainement moins bien considérées venant d’un prêcheur en barbe hirsute et tenue folklorique. On change l’apparence, mais pas le contenu.

Michel Dardenne, un « blanc » téléguidé par les tenants de l’islam politique ?

La prestation de Michel Dardenne prouve que ceux qui veulent maintenir les musulmans dans l’islam et toucher une nouvelle audience, occidentale ou occidentalisée, ont pris en compte l’importance de l’effet quidam : l’orateur parle comme nous, il nous ressemble, nous aurons donc plus facilement tendance à lui accorder notre crédit et notre attention. C’est une technique de communication parmi d’autres.

Rassurer et apporter une caution « occidentale » aux thèses radicales

Cette allocution a essentiellement deux objectifs : donner un visage occidental à des thèses radicales et des raisonnement sectaires, et rassurer les musulmans qui commencent à douter, ou qui sont mal à l’aise en leur montrant que même un « blanc » défend l’islam.

Si même l’ancien colonisateur, la figure de l’homme puissant vous dit que l’islam tient la route, il y a des chances pour que vous repartiez pour un tour. C’est l’idéal pour s’adresser aux musulmans occidentalisés vivant en Europe.

Lire les huit autres erreurs relevées ici 

Un ex-musulman fait face à un ex-chrétien

Extrait du livre « islam et terrorisme » de Mark Gabriel, ex imam et professeur d’histoire islamique à l’université al Azhar en Egypte. Converti au christianisme.

Lors d’une visite à Washington, au cours de l’hiver 2000, j’ai appris que la Société Islamique de l’Université de Georgetown organisait un séminaire pour les étudiants américains. L’orateur de la manifestation était un ancien pasteur baptiste du Texas, qui s’était converti à l’islam. Je n’avais jamais rien entendu de tel auparavant. Je me suis demandé: Qu’est-ce qui a bien pu pousser un pasteur baptiste américain à prendre une telle décision? Comment un homme qui a grandi en tant qu’homme libre a-t-il pu choisir l’esclavage? Comment a-t-il pu servir comme pasteur pendant des années dans une quelconque église du Texas, puis se convertir à l’islam? Je ne comprends pas. A cause de toutes ces questions que je me posais, cela m’intéressait beaucoup de l’écouter. (suite…)