Accueil » Posts tagged 'Hamed Abdel Samad'

Tag Archives: Hamed Abdel Samad

L’affaire Sayyed Al-Qimni (vidéo)

Hamed Abdel Samad traite, dans un épisode spécial de Box of Islam, de l’affaire Sayyed Al-Qimni. Sayyed Al-Qimni est un intellectuel égyptien qui, au cours d’une conférence à Bruxelles, le 22 mai 2016, a dit la phrase lourde de conséquence: « Je suis mécréant ». Je suis mécréant: je mécroie, dit-il, en plusieurs éléments notoirement connus de la religion musulmane et qui sont enseignés à nos enfants, à nos filles et à nos garçons par l’université islamique Al-Azhar et ses écoles.

Parmi ces éléments auxquels mécroit Sayyed Al-Qimni, nous retrouvons la permission de posséder des esclaves, la permission de pouvoir abuser sexuellement des esclaves, la possibilité de pouvoir « se libérer » en se masturbant avec la main d’une fillette en bas âge, durant le ramadan pour ne pas rompre son jeûne. Sayyed Al-Qimni refuse aussi la possibilité d’avoir quatre épouses (même des fillettes en bas âge) et de pouvoir les frapper pour les éduquer en cas de désobéissance de leur part, comme le veut le Coran, etc.

Pour avoir dénoncer tous ces éléments, à Bruxelles, au cours de cette conférence, Sayyed Al-Qimni est poursuivi devant la Justice égyptienne pour mépris de la religion.

Regardez en cliquant ici cet épisode spécial présenté par Hamed Abdel Samad et ses précieux commentaires sur cette affaire.

#JeSuisMécréant et vous?

Publicités

Le rôle des Sa’alik dans l’islam

Le chercheur Hamed Abdel Samad expliquait, dans un épisode de Box of Islam, le rôle joué par les « Sa’alik » dans l’islam. Pour voir un extrait de cet épisode sous-titré en français, cliquez-ici.


Hamed Abdel Samad: Nous savons tous de l’histoire islamique que le prophète a conclu des alliances avec les Khazraj et les Aws, qu’il a pacifié leurs relations, ce qui lui a permis de fonder son état islamique à Médine. Non, avant que les Khazraj et les Aws n’aient eu un quelconque rôle, il y avait un autre groupe avec qui le prophète s’est allié,et ceci est rapporté dans plusieurs livres et sources islamiques.

Le nom de ce groupe est les «Sa’alik». Les «Sa’alik» était un groupe de criminels, de bandits de grand chemin, qui vivaient dans la montagne «Tihama». Les Sa’alik étaient des individus chassés de leurs tribus: des jeunes qui avaient commis des meurtres, des vols, qui avaient sali l’honneur de leurs familles et qui avaient été rejetés par leurs tribus. Ils se réunissaient alors dans la montagne et ont fini par former un groupe armé, ils attaquaient les caravanes commerciales, les tribus et ils enlevaient des femmes et des enfants pour les revendre comme esclaves. Ils vivaient des butins. (suite…)

Le plagiat coranique le plus éléphantesque

La sourate 105 du Coran a pour titre « l’éléphant ». Elle est composée de 5 versets que voici :

1. N’as-tu pas vu comment ton Seigneur a agi envers les gens de l’Eléphant ?
2. N’a-t-Il pas rendu leur ruse complètement vaine?
3. et envoyé sur eux des oiseaux par volées
4. qui leur lançaient des pierres d’argile?
5. Et Il les a rendus semblables à une paille mâchée.

Le Coran ne dit rien de plus à propos de ces « gens de l’éléphant ». (suite…)