Accueil » Posts tagged 'isis'

Tag Archives: isis

Ahmad Harqan : « Daesh fait ce que le Prophète Mahomet faisait »

Source 

Dans une interview télévisée du 27 octobre 2014, le militant égyptien pour les droits de l’Homme Ahmad Harqan explique pourquoi il est devenu athée. Il affirme que l’islam est une « religion dure », pratiquée par l’Etat islamique [EI] et Boko Haram. Ils font « ce que le Prophète Mahomet et ses compagnons faisaient », déclare Harqan. Selon les rapports des médias, Harqan et sa femme enceinte ont survécu à une tentative d’assassinat le 25 octobre, et quand ils se sont rendus à la police pour déposer plainte, ils ont été retenus pour manque de respect à l’islam. Extraits de l’émission, diffusée sur Al-Kahera Wal-Nas TV :

Ahmad Harqan : Je ne crois pas en l’existence de Dieu. Je ne voulais pas devenir athée et quitter l’islam, mais ayant vécu 27 années de ma vie dans cette religion, j’ai décidé que je ne pouvais pas continuer à [y adhérer].

Chacun peut arriver à la même conclusion, s’il est autorisé à réfléchir sur la question librement. Mais la réalité est que les gens sont privés de la possibilité de prendre cette décision. Ils ne sont pas autorisés à penser de façon critique sur la religion.

L’islam est une religion très dure, et ce que fait l’EI aujourd’hui est, peut-être, une manifestation physique de cette religion.

[…]

Les textes coraniques sont limpides. Lorsque le Coran dit « frappez-leur la nuque », il est très clair. Quand il dit : « Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité de ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils acceptent de payer la jizya après s’être humiliés », il est très clair, et l’EI le comprend et l’applique en Irak, en Syrie et ailleurs.

Boko Haram l’applique également quand il capture des femmes. C’est ce que le Prophète Mahomet et ses compagnons faisaient.

[…]

Membre du Comité de la Fatwa d’Al-Azhar Cheikh Zaid Sayyed : Je vous respecte en tant que personne, Ahmad, mais ce que vous venez de dire n’est pas digne de respect, même si je crois en la liberté d’expression et en la liberté de croyance. « Quiconque le veut, qu’il croie, et quiconque le veut, qu’il mécroie ».

L’Egypte abrite des bahaïs, des ahmadis, des communistes, des marxistes, des adorateurs de Satan, des homosexuels… L’Egypte les accepte tous parce qu’elle est la mère de toutes les cultures et religions, même si certaines personnes le nient.

[…]

Quand vous dites que « l’EI est comme Mahomet », et que l’islam est « une religion criminelle »…

Ahmad Harqan : J’affirme que c’est une religion criminelle, et que le Coran est rempli d’enseignements qui incitent à la haine et au meurtre.

Cheikh Zaid Sayyed : Tout d’abord, qui dit que l’EI est un groupe islamique ? Il y a une semaine, les médias américains ont déclaré que le chef de l’EI, Abu Bakr Al-Baghdadi – qui n’a rien à voir avec l’islam – est d’origine israélienne. C’est une manigance du Mossad. L’Amérique l’a dit, pas moi.

Ahmad Harqan : Je sais que c’est faux parce certains de mes anciens amis ont rejoint l’EI.

[…]

Publicités

L’Etat islamique et l’islam : quelle relation ?

Retranscription de l’introduction d’une émission du frère Rachid diffusée sur  Al Hayat TV. Cliquez ici pour voir des extraits traduits en français.

« Il est certain que les événements actuels au Moyen-Orient constituent une problématique complexe, tant sur un plan politique que militaire et religieux. Cependant, personne ne peut nier le rôle que jouent les groupes islamiques dans les combats actuels, de même que personne ne peut nier le facteur religieux de ces combats.

Parmi les mouvements djihadistes qui ont fait leur apparition en Irak et en Syrie, se trouve l’État Islamique, sous le commandement de son leader actuel, Abu Bakr al Baghdadi.

Ceux qui ont visionné les images de prisonniers morts et qui ont observé le comportement de ce mouvement, sont répugnés par ce qu’ils ont vu, et rejettent tout cela. Beaucoup de musulmans font partie de ceux-là.

Néanmoins, il y a des musulmans qui supportent ce comportement, de même que des érudits musulmans défendent ce que fait l’État Islamique.

La question est donc la suivante : 

« Les actes de l’État Islamique -consistant à tuer, à détruire, à brûler les prisonniers-ont-ils un quelconque rapport avec l’islam, ou bien ce dernier est-il irresponsable des actes commis par l’État Islamique ? »

L’islam fait-il l’éloge de la miséricorde, et donc l’État Islamique est à l’opposé de l’islam ?  Ou bien les actions de l’État Islamique sont-elles une réplique de ce que ses membres ont pu lire dans la biographie de Muhammad, qui évoque la première ère de l’islam ?

Les médias sont à l’avant-poste pour nous présenter une image politisée des événements actuels en Irak, mis en relation avec le conflit entre les chiites et les sunnites, l’intervention de l’Arabie Saoudite et de l’Iran ou encore les interventions occidentales.

Mais je mettrai cela de côté dans cet épisode pour m’intéresser à une autre facette, parce que les médias ne sont pas conscients des motivations religieuses de l’État Islamique. Or, il n’y a rien de plus fort et de plus dangereux que les motivations religieuses.

Les membres de l’État Islamique tentent d’imiter la première génération des compagnons du Prophète. Ils essayent d’imiter le premier État Islamique, établi par Muhammad il y a 1400 ans.

Toutes les tentatives visant à analyser la situation actuelle, qui ne prendrait pas en considération l’exemple de Muhammad et de ses compagnons,  serait une analyse lacunaire.

Aujourd’hui, j’analyserai la relation entre l’État Islamique et l’islam. »