Accueil » Posts tagged 'Sayyed Al Qimni'

Tag Archives: Sayyed Al Qimni

Oui, des livres islamiques incitent à la pédophilie

Dans une conférence organisée à Bruxelles, l’intellectuel égyptien Sayyed Al Qimni s’en est attaqué à la « prestigieuse » institution islamique Al Azhar. Il a mis en avant quelques éléments tirés des livres qui servent de base à l’enseignement dans cette institution. Parmi ces livres, il y a « al Mughni » d’Ibn Qudama, un livre que Sayyed Al Qimni rejette fortement. Revoyons ce qu’il en a dit au cours de cette conférence:

Je refuse ce que me demande Ibn Qudama dans son livre «enrichissant» al-Mughni fi Mukhtassar al-khiraki, je refuse de «me faire» une fillette. Je mécrois en «me faire» une fillette, entre avant l’allaitement et après l’allaitement, et jusqu’à l’âge de neuf ans, comme ils ont dit, ou même jusqu’à l’âge de 18 ans comme le dit la loi. Car à mon avis, si j’épouse une fille de 18 ans, c’est que j’ai un trouble psychologique ou mental.
Et tu peux faire ça pendant le ramadan, pendant ton jeûne.

Il y a un récit, que je refuse et auquel je mécrois, qui dit: «Celui qui a ses oumthayah remplies… comment vous expliquer ce terme… (testicules), c’est bon vous avez compris, donc celui qui a ses testicules remplies pendant le ramadan, pendant qu’il jeûne, et qui a peur qu’elles n’explosent, qu’elles n’explosent tant elles sont pleines, peut-il y remédier sans rompre son jeûne? Que peut-il faire? Il peut se masturber en utilisant la main d’une fillette dont l’âge ne dépasse 2 ou 3 ans. Ainsi, il ne rompt pas son jeûne. Pourquoi? Parce que le liquide séminal de l’homme, quand il est expulsé, ne le rend pas impur. »

Sayyed Al Qimni dénonce donc ce livre islamique mis en avant par Al Azhar et qui permet à l’homme, durant le ramadan, et afin de ne pas corrompre son jeûne, de se masturber en se servant de la main d’un enfant. (suite…)

Publicités

L’affaire Sayyed Al-Qimni (vidéo)

Hamed Abdel Samad traite, dans un épisode spécial de Box of Islam, de l’affaire Sayyed Al-Qimni. Sayyed Al-Qimni est un intellectuel égyptien qui, au cours d’une conférence à Bruxelles, le 22 mai 2016, a dit la phrase lourde de conséquence: « Je suis mécréant ». Je suis mécréant: je mécroie, dit-il, en plusieurs éléments notoirement connus de la religion musulmane et qui sont enseignés à nos enfants, à nos filles et à nos garçons par l’université islamique Al-Azhar et ses écoles.

Parmi ces éléments auxquels mécroit Sayyed Al-Qimni, nous retrouvons la permission de posséder des esclaves, la permission de pouvoir abuser sexuellement des esclaves, la possibilité de pouvoir « se libérer » en se masturbant avec la main d’une fillette en bas âge, durant le ramadan pour ne pas rompre son jeûne. Sayyed Al-Qimni refuse aussi la possibilité d’avoir quatre épouses (même des fillettes en bas âge) et de pouvoir les frapper pour les éduquer en cas de désobéissance de leur part, comme le veut le Coran, etc.

Pour avoir dénoncer tous ces éléments, à Bruxelles, au cours de cette conférence, Sayyed Al-Qimni est poursuivi devant la Justice égyptienne pour mépris de la religion.

Regardez en cliquant ici cet épisode spécial présenté par Hamed Abdel Samad et ses précieux commentaires sur cette affaire.

#JeSuisMécréant et vous?