Accueil » Posts tagged 'mahomet'

Tag Archives: mahomet

Zakaria Boutros sur le mariage de Muhammad avec Aicha (vidéo)

Retranscription d’un extrait d’une émission diffusée sur Al Hayat avec le Révérend Zakaria Boutros. Voir la vidéo sous-titrée.

Zakaria Boutros : [Muhammad] épousa une jeune fille, âgée de six ans.

Présentateur : Il ne l’épousa que lorsqu’elle a eu neuf ans.

Zakaria Boutros : D’accord. Il a établi le contrat de mariage quand Aicha avait six ans et il a consommé le mariage  lorsqu’elle avait neuf ans. « Établir le contrat de mariage » signifie épouser. Et entre l’âge de six ans et l’âge de neuf ans, comme il est écrit dans les biographies de Muhammad, il faisait avec elle une chose que je ne peux pas évoquer. Vous m’excuserez mais je ne peux pas. Retournez aux livres et vous verrez. 

Présentateur : Rappeler une telle chose serait honteux… (suite…)

Le mariage du messager d’Allah avec Aicha

Après 25 ans de vie avec Khadija, plus âgée que lui d’une quinzaine d’année, et à la mort de celle-ci, Mohamed a pris pour troisième épouse la fille de son fidèle ami Abu Bakr, la jeune Aicha.

Jeune ? Mais alors très jeune. Voici le hadith sahih de Mouslim, n° 2547 :

`A’icha (qu’Allah soit satisfait d’elle) a dit:
« J’avais six ans lorsque le Prophète (pbAsl) m’épousa et neuf ans lorsqu’il eut effectivement des relations conjugales avec moi. […] »

Elle avait donc 6 ans lors du mariage et 9 ans lorsqu’elle eut des relations conjugales avec lui. Mohamed avait 53 ans (1).

Certains musulmans, quelque peu honteux devant un tel comportement de celui qu’ils considèrent comme le “meilleur des hommes” tentent de faire croire que la jeune fille n’était pas si jeune. Leur argument consiste à dire qu’Aicha avait entre 16 et 19 ans lors de son mariage et lorsqu’elle eut des relations conjugales avec son époux. Ils prétendent en effet qu’à l’époque, les gens ne disaient pas les dizaines mais uniquement les unités. Selon eux, elle voulait dire 6 ans après la dizaine, ce qui correspond à 16 ans et 9 ans après la dizaine, 19 ans donc. Or, ce mode de comptage de l’âge ne repose sur aucune preuve ancienne. Il n’existe aucun texte arabe ancien dans lequel ce mode de calcul est utilisé. Cet argument est donc nul car ne repose sur aucune preuve.

Mais surtout, Aicha explique qu’elle jouait de la balançoire lorsque le “messager” est venu la voir au domicile de ses parents. Sa mère la souleva alors de la balançoire, lui lava le visage et la plaça auprès de son futur époux. Ailleurs, il est rapporté que la jeune fille jouait de la poupée avec ses amies, parfois en présence du dit  ”messager”. Par ailleurs, lors d’une dispute entre Mohamed et ses nombreuses épouses, il donna l’autorisation à celles-ci de pouvoir divorcer de lui. Mais pour la petite Aicha, Mohamed lui demanda de consulter d’abord ses parents (2). Le divorce étant une chose grave, la petite fille devait d’abord consulter papa et maman.

D’autres musulmans, peu éhontés devant un tel comportement, prétendent que ce type de mariage était commun dans la société arabique d’alors. Cet argument est tout aussi faux que le précédent et ne repose sur rien. Mais même si ce comportement était commun, celui qui se prétend être messager de Dieu aurait du y mettre un terme pour la simple  et bonne raison qu’il était mal d’agir ainsi… Non, le « messager » de Dieu n’y a pas mis un terme. Au contraire, il a pratiqué lui-même cette mauvaise “coutume” (qui n’en était très probablement pas une).

A sa mort, à 63 ans, Aicha avait 18 ans. A cause de cet exemple qu’il a légué à l’humanité, des millions d’adolescentes musulmanes sont mariées, contre leur volonté, à des hommes beaucoup plus agés qu’elles. Combien de ces jeunes filles n’ont pas survécu à leur première nuit de noce ? Combien d’entre-elles se suicident-elles ? 

Voir l’histoire de cette petite yéménite 


1. Mais aussi dans L’Authentique de Boukhari, vol. 7, livre 62, n° 88.
2.  L’Authentique de Mouslim, livre 9, n° 3498 et 3506.

Le Coran est-il la parole de Dieu ?

Cliquez ici pour voir l’émission (sous-titrée en français) du Révérend Zakaria Boutros sur le sujet.

Pour les musulmans, le Coran est la Parole de Dieu révélée à Mohamed par l’intermédiaire de l’ange Gabriel. Dans la sourate 6 (al Ana’am), verset 19 : Mohamed dit  « ce Coran m’a été révélé » et dans la sourate 18, verset 110 : « Dis : « Je suis en fait un être humain comme vous. Il m’a été révélé que votre Dieu est un Dieu unique! »  Encore, dans la sourate 53 (Al Najm) verset 4: « Ce n’est rien d’autre qu’une révélation inspirée. »

(suite…)

Le mariage du Messager d’Allah avec Zaynab bint Jahsh

Un jour, Mohamed alla rendre visite à son fils adoptif Zayd. Mais ce dernier n’était pas chez lui. C’est sa femme, la belle Zaynab, légèrement vêtue, qui lui ouvrit la porte. Le Messager d’Allah en fut tout retourné et tomba amoureux d’elle. Zaynab ne manqua pas de le remarquer et, lorsque Zayd rentra à la maison, lui raconta ce qui s’était passé plus tôt dans la journée. (suite…)

Les erreurs historiques dans le Coran

Il y a des erreurs sur les événements historiques dans le Coran comme :

1. La Vierge Marie :

Coran 66:12 : « Et Marie, la fille d’Imran, qui sut préserver sa chasteté. »

Coran 19:27,28 : « Alors elle l’amena à son peuple, en le portant. Ils dirent : O sœur d’Aaron, ton père n’était pas un homme qui commettait l’adultère, ni ta mère une femme impudique. »

Ainsi le Coran dit que Marie, la mère du Christ, était la fille d’Imran et la sœur d’Aaron.

La Sainte Bible dit que Marie est la fille de Joachim.

Mohamed a confondu Marie la prophétesse, la sœur d’Aaron, qui a été mentionné dans l’Exode 15 ; 20, avec Marie, la mère du Christ.

La Sainte Bible dit dans le premier livre des Chroniques 6:3 : « Les enfants d’Amram : Aaron et Moïse, et Marie. Les fils d’Aaron : Nadab et Abiu, Eléazar et Ithamar », ainsi, Marie était la fille d’Amram d’après l’histoire et la Sainte Bible.

Il changea donc le nom d’Amram en Imran et considéra la Vierge Marie comme Marie, la sœur d’Aaron et de Moïse et la fille d’Imran, bien que ce ne soit pas la même personne.

Comment Marie, la mère du Christ, peut être la fille d’Imran et la sœur d’Aaron et de Moïse alors qu’il y a 1 500 ans entre la Vierge Marie et l’époque d’Aaron ? Dieu se trompe-t-il quand il parle de l’histoire ? (suite…)